Vous êtes ici

Droits des femmes : un mois de mobilisation

Publiée le :

jeu, 24/02/2022 - 09:52
-A +A

Bien que le combat pour l’égalité femmes-hommes se perpétue toute l’année, le 8 mars, journée internationale du droit des femmes, est un moment clé de pédagogie et d’échanges contre le sexisme. A Orvault, plusieurs événements, gratuits et ouverts à toutes et tous, sont proposés non seulement lors de cette journée symbolique mais aussi pendant tout le mois de mars. 

Le programme de la Médiathèque Ormédo

  • Des documents et des œuvres à découvrir : précieuse ressource, la médiathèque Ormédo invite chacun et chacune à venir consulter dans l’ensemble de son réseau, ses coups de cœurs qui abordent la question de l’égalité femme/homme et sa sélection d’œuvres réalisées par des femmes. Toute la semaine du 8 mars.
  • Une conférence théâtralisée : le mardi 22 mars à 20h elle propose une « les mauvaises filles » une conférence théâtralisée gratuite adaptée du livre du même nom. Le spectacle se poursuivra par un échange avec David Niget, co-auteur. Si les mauvais garçons ont leurs héros, de Gavroche à James Dean, les mauvaises filles sont les invisibles de l’Histoire. Pourtant, elles incarnent bel et bien les figures de la révolte, contre les normes sociales et contre les normes de genre. Traditionnellement perçues comme des victimes au XIXe siècle, « filles perdues », recluses au Bon Pasteur pour être « préservées », les adolescentes, sous le regard de la justice des mineurs se muent en « rebelles ». Archives inédites à l’appui, ce spectacle donne des visages et des voix à ces dissidentes. Gratuit. Sur réservation.

 

Le programme du Centre socio culturel de La Bugallière

  • Exposition « Ces femmes qui font bouger les quartiers » : une exposition construite par Tissé métisse, qui met en lumière la créativité, la détermination, le sens de la solidarité et la passion de ces femmes qui font bouger les quartiers. Du lundi 28 février au vendredi 18 mars, à l’accueil du Centre socioculturel de la Bugallière.
  • Rencontre avec les actrices de la transformation digitales de Becomtech : cette association nationale œuvrant à la mixité dans l’informatique et le numérique, pour les filles et les femmes de 14 à 25 ans, les aide à développer leurs compétences, choisir leur avenir professionnel et à agir sur les inégalités de genre afin que les femmes soient pleinement actrices de la transformation digitale. Becomtech, ce sont deux programmes innovants, gratuits et complémentaires, à destination des filles : "Jump in Tech" qui forme les filles à la programmation informatique et à la communication digitale et "Ambassadrices" composé de plus de 300 femmes.  Mercredi 2 mars à 16h30 à l'espace jeunes de la Bugallière.
  • Spectacle “12 femmes en colère” : oeuvre de et par Cécile Delhommeau et Anthony Pouliquen « 12 femmes en colère » est à mi-chemin entre le documentaire radiophonique et les arts de la parole. En 1975 à Couëron, une grève éclate au sein de l’usine Tréfimétaux. C’est une grève de plus pour exiger une augmentation de salaire. Mais cette fois-ci, ni les syndicalistes, ni le patron, habitués d’un bord comme de l’autre à ne rien lâcher, ne peuvent imaginer au moment du premier débrayage, quelle va être l’issue de cette mobilisation spéciale. Car sur cette mobilisation, des femmes entrent en scène. Au moment où Valéry Giscard d’Estaing incarne la nouvelle figure de la France, elles se lèvent pour défendre leurs droits et de meilleures conditions de vie. A partir de faits réels, ce spectacle raconte comment prendre part à la lutte permet de prendre conscience des injustices et des oppressions, et comment le besoin d’émancipation des femmes prend décidément tout le monde de court. Samedi 12 mars - 20h - Au Centre socioculturel de la Bugallière. Réservation conseillée au 02 40 63 44 45

 

Le programme du Centre socio culturel de Plaisance

  • Ciné-rencontre : le Centre socio-culturel de Plaisance propose une projection de « Debout les femmes ! », un film de Gilles Perret et de François Ruffin. Deux députés opposés politiquement, un partisan de Macron et un député Insoumis du groupe de Jean-Luc Mélenchon partent ensemble en mission parlementaire à la rencontre des femmes qui s'occupent de nos enfants, nos malades, nos personnes âgées, ces « invisibles » indispensables et pourtant mal reconnues et mal payées. Sur fond de confinement et couvre-feu, ils vont recueillir les témoignages touchants de ces femmes et partager avec elles rires et larmes, colère et espoir. Ils vont se battre à l’Assemblée pour que ces travailleuses de l’ombre soient enfin reconnues, dans leur statut, dans leurs revenus. Et s'il le faut, ils et elles réinventeront l'Assemblée… Ce film est sélectionné dans la catégorie documentaire pour la cérémonie des Césars. La projection sera suivie d'une rencontre avec Juliette Coanet, qui a participé à la dernière scène du film. Elle est auxiliaire de vie, membre du collectif national "La force invisible des aides à domicile". Mardi 8 Mars 2022 à 19h au CSC Plaisance salle Armande-Béjart. Gratuit. Places limitées, réservation conseillée au 02 40 76 94 47. Garde d'enfants sur place, en réservant au même numéro.

Thème(s)

Conférences
Bibliothèques
Spectacle
Famille

Je suis...

Un parent
Un jeune
Un senior
Un nouvel arrivant
Une association

Le 8 mars : une journée officielle depuis 47 ans

La Journée internationale des droits des femmes trouve son origine dans les manifestations de femmes au début du XXe siècle, en Europe et aux États-Unis, réclamant des meilleures conditions de travail et le droit de vote. C'est en 1975, lors de l'Année internationale de la femme, que l'Organisation des Nations Unies a commencé à célébrer la Journée internationale des femmes le 8 mars. Le 8 mars est une journée de rassemblements à travers le monde et l'occasion de faire un bilan sur la situation des femmes. Traditionnellement les groupes et associations de femmes militantes préparent des événements partout dans le monde pour fêter les victoires et les acquis, faire entendre leurs revendications, améliorer la situation des femmes. C'est aussi l'occasion de mobiliser en faveur des droits des femmes et de leur participation à la vie politique et économique. Les Nations Unies définissent chaque année une thématique différente.

Portraits d'orvaltaises

Pendant tout le mois de mars, découvrez des portraits d'orvaltaises : 

- Françoise Lochmann

- Céline Letertre